Psychologie

Psychologie

Psychologie

Qu’est-ce que la psychologie ?

 

Il n’est pas rare que le mot « psychologie » retentisse dans notre vie quotidienne. Qu’on l’entende dans un documentaire à la télévision ou qu’on le lise dans un magazine, ce terme semble nous être familier.

 

Mais savons-nous vraiment ce qu’est la psychologie ? 

 

La  psychologie est définie comme la science du comportement et des processus mentaux qui se rapportent aux individus ou aux groupes en situation d’interaction en prenant en considération différents déterminants tels que les facteurs biologiques, contextuels, relationnels, culturels, etc. La psychologie est donc une discipline ayant pour but de comprendre la structure et le fonctionnement de l'activité mentale et des comportements qui lui sont associés.

 

Dès lors, quand consulter un psychologue ?

 

Il n’existe pas réellement de circonstance ou de raison spécifique afin de consulter un psychologue. Le thérapeute peut vous recevoir à n’importe quel moment de votre parcours personnel et pour une multitude de motifs. Que vous ayez l’impression d’expérimenter des évènements de vie douloureux qui sont source de souffrance pour vous, d’éprouver des difficultés personnelles, relationnelles ou émotionnelles ou que vous êtes tout simplement à la recherche d’une oreille attentive, vous pouvez faire appel à un psychologue. Ensemble, vous établirez une relation d’aide dans laquelle des moyens seront mis en œuvre afin de répondre à vos souffrances.

Les thérapeutes (par ordre alphabétique) et leurs suivis.

En cliquant sur le nom, vous accédez à la page personnelle du thérapeute.

Claire Baetmans : Enfant Adolescent Adulte – Individuel - Familial - Couple

Indira Balasundaram : Enfant Adolescent Adulte – Individuel - Familial

Carla Chotas : Adolescent Adulte – Individuel - Supervision secteur social

Amélie Claisse : Adolescent Adulte – Individuel - Familial

Johanna Cwiek : Enfant Adolescent Adulte – Individuel - Parentalité

 

Quelles sont les méthodes et les grandes orientations de la psychologie ?

 

La richesse de la psychologie est qu’elle se décline en diverses orientations et qu’elle comporte de nombreuses techniques de thérapies.

Les techniques…

 

 

La thérapie EMDR

(voir Indira Balasundaram et EMDR)

 

Il s’agit d’une méthode de traitement représentée au sein du centre qui, depuis une vingtaine d’années, démontre son efficacité pour aider les patients à se libérer d’événements douloureux. Il peut s’agir d’un traumatisme ou de n’importe quelle expérience qui impacte encore négativement la vie de la personne et dont le souvenir nous bloque et se manifeste sous forme de pensées envahissantes, d’images, de sensations physiques désagréables ou encore des croyances négatives et limitatives.

L’EMDR est une forme de thérapie à part entière. Après une phase dédiée à la compréhension de l’histoire de la personne, les souvenirs peuvent être retraités afin de leur donner une nouvelle coloration émotionnelle. Il ne s’agit pas de magie mais d’une méthode bien réelle agissant sur l’aspect neuro-émotionnel à travers des mouvements oculaires ou des stimulations bilatérales (méthode taping). Concrètement, l’EMDR se réalise en plusieurs phases: la compréhension du problème actuel et la recherche de mise en lien avec des éventuels souvenirs douloureux non digérés de votre histoire, le travail sur vos ressources et sur les forces qui vous aideront à vous libérer de l’expérience douloureuse et enfin, le retraitement de l’expérience passée et la consolidation de nouvelles croyances positives en lien avec le(s) souvenir(s).

 

Les orientations psychologiques…

 

Comme les techniques de thérapie, les orientations sont multiples. Parmi elles, trois grands mouvements influencent principalement la prise en charge des thérapeutes du centre.

Bien que l’approche humaniste ne soit pas mise en évidence dans les descriptifs suivants car non-représentée en tant que telle, ses grands principes relationnels tels que l’écoute active, l’empathie et la confiance en la capacité du patient à être son propre « sauveur » colorent abondamment la prise en charge de chacun.

 

 

L’approche analytique

(voir Carla Chotas, Claire Baetmans)

 

L’approche analytique se centre sur l’individu. Le travail se réalise par le vecteur de la parole. Par ce biais, vous entrez dans une recherche de compréhension des problèmes que vous vivez et qui, à un moment donné, sont devenus insupportables et nécessitent de trouver de nouvelles solutions. Le thérapeute se montre à l’écoute de votre discours afin de cerner au mieux ce qui vous arrive. De par le processus d’introspection, le thérapeute et vous-même tentez, en toute confidentialité, de repérer le « nœud » du problème, sa causalité, sa fonction et sa singularité. Par ce travail de repérage, il s’agira non seulement d’apprendre à faire avec vous-même mais aussi de permettre d’inventer votre propre solution. De ce fait, il s’agit d’un travail particulier, inédit du fait même de la singularité (de l’originalité) du sujet.

 

 

L’approche systémique

(voir Indira Balasundaram)

 

L’approche systémique ne conçoit pas le patient comme un sujet isolé. Elle vise un travail fondé sur votre propre personne mais également sur les relations que vous entretenez avec différents systèmes dans lesquels vous vous inscrivez. Le thérapeute vous considère comme un être en relation et en interaction avec divers milieux. La prise en compte des rapports interpersonnels et de leurs influences mutuelles se trouve donc au cœur de l’approche. Le symptôme est compris comme le signal ou la résultante d’un dysfonctionnement dans un ou plusieurs systèmes. La finalité est donc de chercher à comprendre comment la problématique vécue peut être intégrée au regard des différentes personnes et environnements qui composent votre quotidien afin de mettre en place une prise en charge qui se veut holistique et donc, complète.

 

 

L’approche cognitivo-comportementale

(voir Amélie Claisse, Johanna Cwiek)

 

En développement perpétuel depuis les années, 1980, les thérapies cognitivo-comportementales s’ancrent dans l'observation des liens entre les pensées, les émotions et les comportements. Cette approche a pour objectif principal de vous apprendre à modifier concrètement dans « l’ici et maintenant », de manière observable, mesurable et durable des comportements-problèmes et à les remplacer par des conduites plus adaptées. Motivés par un souci d’efficacité, les thérapeutes fondent leur travail sur des procédures psychothérapeutiques issues de la recherche scientifique afin de tenter d’apporter des solutions à une souffrance, un dysfonctionnement ou un trouble que vous vivez actuellement. L’approche cognitivo-comportementale se caractérise par un esprit de collaboration entre vous et le thérapeute. Tout en favorisant le respect de vos capacités et de vos limites, le thérapeute vous incitera à vous engager dans un processus de changement et à expérimenter, de manière active, des comportements originaux.